Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Defendre les animaux ce n'est pas facile ni amusant ! Vous serez souvent fatigué d'être incompris, de répéter souvent les mêmes choses, de côtoyer chaque jours la souffrance, ressentir de l'impuissance. Mais il ne faut jamais abandonner! Vous êtes leur seule voix. Et si vous pouvez sauver ne serait-ce qu'une vie, alors vous avez gagné !

21 May

Guépard : Sa dernière course !

Publié par Doline  - Catégories :  #Animaux Sauvages

562_gu10.jpgVous le savez, le guepard est l'animal terrestre le plus rapide au monde. Il est connu pour ses pointes de vitesse à 120km/h.

Le guépard à survecu à tous les bouleversements de la planète depuis quatre millions d'années. Et c'est encore une fois l'Homme, qui, en quelques decennies, a réussi à placer le guépard sur la liste des espèces menacées.

La cause? La reduction et le morcellement rapide de son espace vital. Il est d'autant plus en danger car il est le seul gros félin à trés mal s'adapter dans les parcs naturels protégés.

Contrairement à l'éléphant ou au rhinocéros, le guépard n'est pourtant pas la cible des braconniers. Mais il est la victime collatérale d'un monde où les territoires sauvages se réduisent d'année en année.

Petit retour en arrière.

Au début du XXe siècle, la population mondiale de guépards se montait à environ 100.000 individus. Il était répandu dans toute l'Afrique, au Moyen-Orient, en Iran et dans plusieurs pays d'Asie.

De nos jours, il en  reste a peine 10.000 en liberté en Afrique, et une toute petite population d'une centaine d'individus en Iran. 

77% des guépards ont disparu, rien qu'en Afrique. Si rien est fait, la disparition du guépard serait programmée pour les années 2030.

IMG_4755.jpgLe Guépard a des besoins vitaux 

Ce sprinteur émérite d'une cinquantaine de kilos a des besoin d'espaces ouverts très vastes, avec une faible densité de carnivores.

Il est d'autant plus en danger car il est le seul gros félin à trés mal s'adapter dans les réserves ou parcs naturels protégés.

La raison? Une concurrence trop intense avec les autres prédateurs, qui prospèrent dans ces parcs. La plupart des réserves sont incapables de maintenir des populations viables de guépards.

Il faut savoir que le guépards est le plus faible des prédateurs, il est systèmatiquement perdant en cas d'affrontement avec des lions ou des léopards, plus lourds et plus puissant que lui. Dans le meilleur des cas, ils lui volent ses proies avant que le guépard ait eu le temps de manger. Au pire, ils le tuent.

Les guépards ont donc besoin, plus encore que d'autres espèces, de pouvoir se déplacer librement et migrer d'un territoire à l'autre. Ce qui devient de moins en moins possibles en Afrique, en raison du développement des infrastructures humaines. Or les chercheurs savent qu'une espèce scindée en micro-population isolées les unes des autres est menacée d'extinction rapide.

A court terme, c'est donc l'élevage de cet animal, très facile à apprivoiser, qui permet de conserver le patrimoine génétique.

Pionnier de la reproduction en captivité, le centre Ann van Dick, dans la région de Johannesburg, a déja obtenu à lui seul 800 naissances depuis les années 70.

Un chiffre encourageant pour la survie de l'espèce. Mais pour quel avenir?

Commenter cet article

À propos

Defendre les animaux ce n'est pas facile ni amusant ! Vous serez souvent fatigué d'être incompris, de répéter souvent les mêmes choses, de côtoyer chaque jours la souffrance, ressentir de l'impuissance. Mais il ne faut jamais abandonner! Vous êtes leur seule voix. Et si vous pouvez sauver ne serait-ce qu'une vie, alors vous avez gagné !