Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Defendre les animaux ce n'est pas facile ni amusant ! Vous serez souvent fatigué d'être incompris, de répéter souvent les mêmes choses, de côtoyer chaque jours la souffrance, ressentir de l'impuissance. Mais il ne faut jamais abandonner! Vous êtes leur seule voix. Et si vous pouvez sauver ne serait-ce qu'une vie, alors vous avez gagné !

23 Feb

Combats de Coqs

Publié par Doline  - Catégories :  #Spectacles D'Animaux

Quel Coq ?

Le Combattant du Nord est une race de poule domestique dont les coqs sont destinés à combattre, ils sont réputés pour leurs agressivités.  Il existe également des souches pour les expositions.

Il existe 3 types de combattants du Nord officiellement reconnus par la Société centrale d'aviculture de France, et dans les gallodromes de sa région où il combat par catégorie de poids :

·         Le Grand combattant du Nord

·         LePetit combattant du Nord

·         Le Combattant du Nord nain

Un coq s’achète environ 100 €

Pour les coqueleurs, l'intérêt premier est d'entretenir cette race, que l'on ne trouve évidemment pas dans les magasins. Et pour le « jeu » (oui pour eux c’est un jeux), les coqueleurs vont s'évertuer à conserver un élevage et à parfaire l'instinct agressif et les capacités combattantes de ces animaux. 

Coq Combattant du Nord

Coq Combattant du Nord

L’élevage

Ces poussins de race, qui ne se différencient des poussins ordinaires que par un duvet clairsemé et un plumage plus lent à pousser, vont désormais prendre des forces, dans la maison, près du radiateur, voire même dans le salon. Plus tard, un peu plus robustes, ils pourront courir dans une pâture proche.

Vers cinq mois les nouveaux née sont triés et les femelles, en fonction de leurs qualités physiques se retrouverons soit dans la marmites, où réservées à la ponte. Parallèlement les jeunes coqs vont commencer à manifester leur instinct belliqueux. Leurs crêtes poussent, ils commencent à chanter et cherchent querelle à leurs congénères. Dès cet instant, ils deviennent dangereux ; c'est pourquoi les amateurs préfèrent les séparer sans attendre et les placent dans des volières spécialement conçues à leur intention, où ils vont se « terminer », se « finir ».

Vers dix mois, alors que leurs ergots viennent à peine de percer l'épiderme écaillé, ils attendent, solitaires, le jour du combat ; cette solitude forcée semble nécessaire aux transformations finales.

Approchons-nous des cages : si l'animal est terne, peureux et se réfugie au plus profond de sa cage, il ne répond pas aux critères de combativité requis. Par contre, lorsqu'à la vue de tout curieux, il s'agite nerveusement dans le poulailler, barbillons et crête rouge feu, qu'il « gratte à la porte », incitant à un recul prudent, nous avons toutes les « chances » (si ont peu appeler ça une chance !) de le retrouver très rapidement au gallodrome.

La solitude complète imposée à l'animal : va décupler son agressivité. C'est ainsi qu'un coq arrive au terme de son « éducation », chargé « comme une batterie neuve ». A ce moment-là, alors que l'animal a été amputé de la crête et des caroncules qui offrent trop de prises au combat, le coqueleur va pratiquer une répétition simulée du jour fatidique par ce que l'on nomme les « essais ».

Bébés combattants

Bébés combattants

Les essais

Essayer un coq, c'est le mettre en présence d'un autre lui-même pour voir s'il engage le combat et de quelle manière. En observant comment le coq va « prendre », le coqueleur, ou l'armeur qui l'accompagne va obtenir toutes les indications pour poser les armes tranchantes et mortifères. Des éperons, sorte de grandes aiguilles droite qui se substitue la plupart du temps à l’ergot scié.

Eguille "éperon" à la place de l'ergot scié.

Eguille "éperon" à la place de l'ergot scié.

Les Combats

Les combats opposent deux volatiles de même poids durant 6 min. Le gagnant est souvent celui qui met son adversaire KO. La lutte pouvant aller jusqu'à la mort de l’un des deux coqs. Et s’ils n’aboutissent pas tous à la mort de l’animal, la plupart engendrent de graves blessures.

Combats de Coqs

Un secret bien gardés

Ce qui motive les coqueleurs sont tout d’abord « la passion » (oui la passion de la violence et de voir souffrir un animal).  Mais aussi un « jeu » d’argent :

"On parie un peu d'argent pour donner du piment au jeu. Personne n'a jamais été riche avec ça", tempère maxime *** "Celui qui joue bien, cela lui donne une notoriété".

La pratique « serait » très réglementée, nottament en terme de normes sanitaire (coq suivis, bagués, contrôle par des vétos 1x/an).  Les vidéos tournées à l’intérieur des gallodromes se font rare. Tel un secret d’une « tradition » bien gardées qui ce transmet de père en fils (blablabla….).

Gallodrome

Gallodrome

Ce que dit la loi

Les combats ne sont pas légaux mais toléré par les autorités publiques. Tout comme la corrida, la loi autorise les combats là où une tradition locale ininterrompue peut être évoquée.  Article 511-1 et R654-1 du code pénal.

Ce pendant, la loi interdit la création de nouveaux gallodromes  article 521-1 du code pénal.

Une pratique en perte de vitesse

"Cette tradition disparaîtra, pas à cause des attaques, mais par manque de coqueleux", regrette Thierry Trichot, vice-président de la Fédération des coqueleurs du nord de la France.

La fédération des coqueleurs du Nord recense environ 2000 licenciés et une cinquantaine de gallodrome. Il y a 30 ans la région en comptait plus du double. Les gallodromes du Nord sont assidûment fréquentés par les belges car les combats de coq sont interdits en Belgique depuis 1929.

Mais tout il faut savoir que dans les arènes environ 60 000 coqs s’affrontent chaque saison et 45000 en meurent.

Des combats de coqs perpétuent la tradition. © Keystone

Des combats de coqs perpétuent la tradition. © Keystone

Commenter cet article

À propos

Defendre les animaux ce n'est pas facile ni amusant ! Vous serez souvent fatigué d'être incompris, de répéter souvent les mêmes choses, de côtoyer chaque jours la souffrance, ressentir de l'impuissance. Mais il ne faut jamais abandonner! Vous êtes leur seule voix. Et si vous pouvez sauver ne serait-ce qu'une vie, alors vous avez gagné !